Rassembler, ancrer, déployer

Contact

Un mot bien galvaudé mais qui désigne l’enjeu de tout chemin de l’humain : faire communauté de manière à transmettre, exister dans le temps et participer symboliquement ou tangiblement d’un territoire. Mais il ne suffit pas d’avoir du commun pour faire communauté : porter une moustache ne garantit aucune réalité ou même sentiment communautaire de “moustachu”. D’autres conditions sont nécessaires que l’anthropologie aborde depuis longtemps et qui trouve aujourd’hui une actualité dans des domaines aussi variés que le story-telling, le web 2, le télescopage des identités, l’antique question de l’unité et de la diversité. Par quels moments (rituels ?), par quel équilibre entre représentation et rencontre, par quelle langue, par quels témoins, par quelle articulation entre un centre et un réseau,  se tisse une réalité communautaire ? C’est l’enjeu très contemporain de l’âge ‘post-moderne’ et les repères mobiles vitaux de tout projet collectif soucieux de durer.

Aller en haut